Rue Bricabrac

Saignant !

TIENS, ça faisait longtemps que je n'avais pas installé la télé dans ma rue.

Voici donc la pub Orangina qui fait mal aux chaînes, et qui va cartonner sur DailyMotion (au niveau du son seul, ça roxe).

Et je me dispense du couplet sur les chattes et les panthères.

(Petits veinards, grâce à cette boisson bullorouge, vous gagnez un jour de moins d'esprit de sapin et de cadeaux alacons)



Pourquoi je ne suis pas soumise (3)

Rue Bricabrac, bdsm, parfum

PARCE que je n'aimerai pas que l'on m'offre des parfums nazes.

Certes, celui-ci semble destiné plutôt aux hommes, mais quand même.

(En revanche, gnaveu, rien que pour le flacon.)

tags technorati :


Coaching de cheval

Rue Bricabrac, bdsm, pony girl
photo Edward Olive

DE plus en plus à la mode, le coaching. Hier, après avoir fini Libé qui consacrait une page aux coachs pour ado lycéens qui moyennant une somme coquette remplaçaient des conseillers d'orientation débordés et une éducation nationale rendue exsangue par des lois et décrets de plus en plus absures, je musarde ici et là en quête d'autres nouvelles du monde et de mon quartier.

Et paf, le cheval !

"Horses and Coaching a développé une approche exclusive pour coacher les dirigeants grâce à l’art équestre. Prochaine séance découverte début 2009 à Paris Porte  Xxxxxx au Club de l’Xxxxx."

Ça me laisse rêveuse. Parisot en pony girl ? Messier monté par un canasson ? Fouette cocher 101 pour les DRH ? Boute-en-train 202 pour les seniors ? À dada sur mon Copé ?

Un dom, c'est un dirigeant, non ?

tags technorati :


Publicité mensongère

Shocking Britney Bondage video

Ça traîne dans ma boîte à spam. J'ai toujours trouvé Britney (Spears) très choquante, sans qu'elle ait besoin d'être saucissonnée, ce qu'elle est d'ailleurs dans ses robes et sa vulgarité.

Evidemment, point de Britney mais des liens vers des sites douteux situés en Chine qui dans le meilleur des cas, vendent des pilules bleues de contrebande destinées à enlarger des péniches.

Rue Bricabrac, bdsm, calendrier
Photo Terry Richardson

Alors, je me suis rabbatue sur le calendrier Vogue 2009 qui donne à donf' dans le porno chic (pas si chic que cela, assez trivial en vérité, c'est du Terry Richardson tout craché), mais sans honorer les promesses de sa couverture). Il y a bien Miss Octobre, Lakshmi en bunny, qui se rape le biscuit sur une carotte géante, mais pas de quoi fouetter un chaton (celui immaculé qui nous dissimule la blondeur supposée mais pas certaine d'Erin, Miss Juin).



C'est la fesse du slip

Rue Bricabrac, bdsm, fesse

EN voilà qui seront privés de fessées pour cause de somptuosté et de vanité fessières :

nous avons le plaisir de vous annoncer l'élection des plus belles fesses du monde, avec la finale internationale du concours SHOW ME YOUR sloggi, à Paris le 12 novembre.
dans un lieu magique, la piscine du Club du Quartier Latin, vous assisterez à un magnifique show, mettant en scène 30 filles et 30 garçons de 30 pays différents, mis en compétiton pour le titre Miss et Mister sloggi 2009.
Ils gagneront 15 000 €, une assurance d'un an pour leurs fesses, un contrat de mannequin pour la prochaine campagne sloggi et une garde robe d'un an.

Tout ça pour publiciter un slip.

tags technorati :


La nique à meetic™

Rue Bricabrac, bdsm, meetic

UN fauve de mes amis me propose, il y a une quinzaine, de profiter d'une invitation gratuite pour the site de rencontre. Je ne vois pas bien quoi y faire, ma recherche est spécifique, et hors du ghetto de Sadosie, les mots maso, jouissance, cul, sont prohibés.
Il me convainc d'y aller et de ruser avec la modération.

Je débarque donc, et en bonne fille, je concocte une annonce orientée, mais pas explicite, je remplis "ma fiche" et je vais me promener. Première surprise, je reconnais un nombre significatif de copains et de collègues. Première pas surprise, à peine inscrite que j'apprenais qu'un SirStephen* en mal de O avait "flashé" sur ma fiche.
(Petit détail pratique, quand bien même on ne flasherait pas sur quelqu'un, ce qui signifie l'action volontaire de cliquer sur l'icône idoine, celui-ci est informé que telle personne a visité son profil.)
Les SirStephen, tout de même... l'oeil de fer dans un gant d'aigle.

Entre tous ces gens qui cherchent invariablement le grand amour, parfois avec une sincérité désarmante, souvent avec une hypocrisie à peine masquée, seuls deux (dans la tranche d'âge et la région que j'avais choisi de parcourir) , l'un direct dans le pseudo, l'autre en appelant à la rescousse Le lien de Vanessa Duriès et autres ouvrages dédiés, affichaient la couleur sm.
D'autres, et c'est là la deuxième surprise baise cool, reconnus par leur photo, étaient d'un vanille doubleplus. Au moins.
C'est ainsi que SadeHard* sur un site spécialisé était devenu Bisounours_743* chez le mythique site, tandis qu'AmoursCrades* réapparaissait métamorphosé en CalinJasmin*.

J'ignore tout ou presque de ces hommes, je ne sais s'ils ont, comme le suggérait un ami, plusieurs facettes (une vanille pour la vie, une soumise pour la sodomie), ou bien si, misère sexuelle qui ne s'arrange pas au XXIe siècle, soit dit en passant, ils cherchent partout où ils peuvent, accréditant ma théorie des sites spécialisés hantés par des mecs même pas plus machos que la moyenne, mais qui se disent que pour une pipe gratos, le sm, ça peut être payant.
Tu vas la bouffer, ma queue, chienne, et que ça saute. Nooooooon, pas avec les deeeeeents !!!!!

* Les pseudonymes ont été changés afin de garantir l'anonymat des intéressés.

tags technorati :


Silky sulky

Rue Bricabrac, bdsm, publicité

MOI qui pensait que les courses de chevaux, c'était Epsom, derby et habit, ou prix de Diane, chapeaux et griffes, ou même, tous les goûts sont dans le sm, les pony-girl, mors en or et sabots stilettos, je suis assez désappointée que le cheval national ne me propose pour me faire rêver que de cravacher (en cyan, quelle horreur) un cassoulet pour me retrouver un vendredi soir devant une timballe de courgettes et des jockeys, avec un beauf repeint en pseudo-chi.

Et Guy Roux en icône fouetteuse, ce n'est pas ma vision de l'éclate. Paris-Vincennes a tout oublié de son château, ma parole !



Depuis le temps que je le dis !

Rue Bricabrac, bdsm, chaises

OU plutôt occupez-vous de MES fesses !

On pourra ensuite parler de ce qui a commencé, le siège ou l'arrière-train, la main ou le cul, ce sera philosophique.

(J'ai plusieurs modèles de chaises, si cela a quelque importance pour le déroulement de l'histoire.)

tags technorati :


Histoire d'O...mbre (à la pêche aux voix)

Rue Bricabrac, bdsm, XXXB

RAPPELLE-MOI ou rappelle mon répondeur et parle plutôt ? S'il n'a pas la voix, il a la ligne, et elle pêche pour du son (et balance sa 2e annonce du mois 9 jours après la première, un record de brièveté, oui, je compte aussi, c'est contaminant, les compulsions).

J'aimerai entendre ce que ces messages dessinent en creux, le compte-rendu des trops rares rencontres, le goût de cet amour, la couleur de ses yeux, la saveur de ses baisers.

Hier, à côté de l'annonce, une autre pub qui fait parler le fouet (la qualité est à iech, c'est du papier libéré, et pas glacé double face). L'équivoque est telle (et l'humour fort peu apparent, sauf à penser qu'il suffit de dégainer le singletail pour marquer son esprit décalé) que l'on peut se demander si cet institut qui a pris comme emblème cette feignasse de lézard ne forme pas le manager sarkoïdal, celui qui use du knout pour engager ses troupes à travailler plus pour gagner pas grand chose.

Rue Bricabrac, bdsm, publicité
tags technorati :


jefouette.com

Rue Bricabrac, bdsm, fouetter

SERAIT-CE Babette qui repointe le bout de son nez ? Non, Babette a fini de fouetter, de lier, de battre et si elle a repris son tablier, c'est pour dévorer les filets mignons des garçons.

C'est un fournisseur d'hébergement registrar à ses heures qui file la métaphore tantôt crémière tantôt bdsm. Il a donc déposé les deux noms de domaines jaimefouetter.

Mais avis aux amateurs, jaimefouetter.org est toujours disponible, ainsi que jefouette, en .com, .fr, .org, et même .biz. Reste à savoir si le jefouette voudra dire j'ai la trouille, je pue ou je suis le roi du bullwhip. Avis aux amateurs de noms de domaines explicites !

(Merci à Monsieur Bélino de lire "L'ordinateur individuel".)

tags technorati :


LHOOQ

SUIS-JE seule à voir ici notre amie l'immarcescible soumise, se branlant comme une petite fille sur son crazy horse, jusqu'à laisser au sol une flaque de ses humeurs intimes (que je me garderai de nommer cyprine), dont elle glissera quelques gouttes derrière le lobe, comme si c'était du champagne.

La gaine ne fait plus scandale et les ligues de vertu étaient trop occupés à enquiquiner une marque de matelas qui avait eu l'heur, parmi cinq affiches, d'en imaginer une avec deux hommes lovés l'un à l'autre en plein sommeil, pour s'offusquer de cet explicite jusqu'au risible spot porno-chiquissime de David LaChapelle.
Uro, masturbation, sm, femme fontaine, n'en jetez plus !

Bada bing bada boum, piece of cake for sure, et la musique donne certes envie de s'élancer et de chevaucher un étalon, à condition que celui-ci tienne la cravache. Et ne fonde pas trop vite.

tags technorati :


Occupe-toi de mes fesses !

Il existe beaucoup de crèmes au rayon cosmétique des supérettes de la beauté. Pour adoucir, pour protéger, pour régénérer, pour assouplir, pour gommer, pour combler, pour revigorer, pour bronzer, pour pas bronzer, pour chauffer, pour calmer, pour respirer, pour apaiser, pour maigrir, pour décapitonner, pour repulper...

Rue Bricabrac, bdsm, crème

On en utilise certaines pour les mains, pour les pieds, pour le contour des yeux, pour celui des lèvres. D'autres contre les cuticules, les rougeurs, les bleus, la couperose, les boutons...

Il y a celles qui soignent les muscles, ou les hémorroïdes (qui font les meilleurs anti-cernes), ou les ulcères, ou les petites cicatrices, ou les vergeture, ou les coups de soleil, ou les bosses...

Mais encore jamais je n'avais vu, au titre de la coquinerie et pas de la cellulite, de crème soin pour les fesses. Un must que tou(te)s les spankees vont pouvoir négligemment laisser traîner à leur chevet. Du moins dans les rêves de YESforLOV.

(Je ne gloserai pas sur l'aspect marketing de la chose, et hormis les porteurs de couches, il n'est pas vraiment besoin d'une crème spécifique qui câline ces joues qui n'ont qu'une seule ride. Et les grains du gommage, je veux même pas penser où ils vont se fourrer. Une huile douce et deux mains fortes, allez au hasard, de judoka, et mes fesses sont les plus douces et les mieux câlinées.)

tags technorati :


Miscellanées liées d'avril

Rue Bricabrac, bdsm, miscellannées
photo Donna Trope pour Christofle

LE gros Douillet s'est offusqué des anneaux de RSF. On lui a cassé son beau symbole olympique, ses anneaux toucouleurs, son monde meilleuR. Il faut dire qu'au niveau visuel, il a fait très fort, Ménard (ou plutôt les créatifs de l'agence Alice qui ont dessiné ces menottes en quintette). J'attendais que les flicards, fort nombreux hier pour protéger le VIIe arrondissement de l'irruption des lycéens qui réclament inlassablement des profs et des options, c'est dire leur dangerosité, ne protestent à leur tour contre ce détournement de l'un des attributs majeurs de leur fonction. Mais non, rien. Alliance muet. Pas plus de son du côté du club des poètes de Cris et Chuchotement (oui, interviewé par Elle ou Match, Monsieur Pascal le tenancier avait déclaré "tous mes clients sont des poètes", on ne s'en lasse pas) non plus. Je suis sûre que cette après-midi, autour du buffet gratuit de gâteaux, on ne verra pas un seul fanion "touche pas à mon fetish".

Parlant de poulets, les nombreux CRS et gendarmes mobiles croisés hier (non, je n'habite pas le VIIe, je me contente d'avoir parfois à le traverser, même quand les forces de l'ordre s'installent dans mes pistes cyclables et me laissent passer d'un air plein de commisération pour une plouquesse à deux roues), portaient, entre autres coquetteries à la ceinture, un masque à gaz leur battant la fesse. J'ai alors regardé de plus près ce terrorisant sextoy en vente chez nos amis britons. Je m'interroge sur l'usage. Qui dit masque à gaz, dit gaz. Qui dit tuyau, dit conduite. Qui dit gode dit intromission. Cette chose hybride est-elle destinée à obliger la porteuse à respirer les pets cherchés à même la source ? C'est une version bdsm de Pereflat ? Je reste perplexe. (Sur le même site, on trouve aussi la poupée gonflable E.T. à trois seins et toute verte. Jouissons sans entraves !)

Une autre histoire d'ann...O, loin de celle qui parle d'un monde pourrave. Le très bourge Christofle, agrandit sa gamme et la vante par une image du plus beau porno chic, empruntant la métaphore chevaline jusque-là propre à Hermès, sellier aux origines, et surtout, calquant son visuel sur celui des images de pony-girls. Le mors au dents, oui, mais en argent massif. La chalande de la rue de Passy va frémir en déposant sa liste de mariage. C'est autre chose que du Guy Degrenne, palsambleu ! Hue cocotte !

Le pompon du mois, question grosse déconne, c'est ce sublime site qui explique comment réconcilier une âme chrétienne et un corps bondé. C'est grand. Merci de croire en Dieu, c'est toujours un plaisir de rigoler avec vous, les mecs. Le pire, c'est quand il est dit que les rapports de D/s s'apparentent assez à ce que la Bible dit du mariage : car c'est rigoureusement exact. L'oppression de la femme par l'homme, c'est cela la D/s, rien que cela. Je ne sais pas comment ils vont s'en sortir avec les dominatrices et leur soumis, même dans le cadre du mariage, parce que sur ce coup, la Bible n'a pas trop moufté, mais avec un peu de talent herméneutique, ça doit pouvoir se faire en trois coups de cuiller sur le popotin. Il va falloir attendre que le site se soit étoffé pour s'en repayer une tranche. Idem pour le sadomasochisme. Sans doute un rapprochement avec les châtiments corporels comme juste expiation des fautes de la meuf qui a fait cramer le rôti ou pris une prune en dépassant la limitation de vitesse. Sur une page voisine, des adeptes ont lu les Écritures et s'ils y ont trouvé tout ce qu'il faut pour condamner l'inceste, la bestialité, l'homosexualité et tout le tralala, ils n'ont rien trouvé qui bannisse le BDSM. Gloria et amen, fouette mon fils. (Il faudrait penser à les mettre en contact avec la fille de Moshe Dayan, Yael, députée à la Knesset et féministe militante qui a aussi lu la Bible à la loupe et qui y a trouvé tout ce qu'il faut pour prouver par David + Jonathan que Dieu était à donf' pour l'homosexualité.)

Pour finir sur une bonne nouvelle, la France est championne du monde de baguette. Ce qui ne signifie hélas pas que le Français dans sa majorité sache la manier d'une manière un minimum jouissive, mais on peut rêver. Bien moulée, pour moi !



Fort de café

J'AI tout faux. Mais alors sur toute la ligne.

Rue Bricabrac, bdsm, fessée

Pour commencer, je n'ai jamais considéré le mariage comme une option, donc je n'ai pas, jamais eu, de "husband" à domicile.

Ensuite, je ne bois pas de café, je n'y connais rien, j'ignore s'il est frais ou pas, en revanche, en matière de thé, je déchire.

Mais puisque je suis prête à tous les efforts, j'ai acheté du Nes. Ce qui devrait me valoir de la part des vrais amateurs quelques cuisants retournements de situation.

tags technorati :


Maîtresse Campari a de la bouteille

Rue Bricabrac, bdsm, Eva Mendes, domina
© Campari - Photo Marino Parisotto

C'EST un calendrier. Un de plus. Sa rime en i n'en fait même pas une copie du fastueux Pirelli, et pourtant, il est pareillement distribué aux vieilles pies (mais d'ici quelques jours, il sera sur Internet, et avec une bonne imprimante, n'importe quel beauf pourra en orner les vitres fumées de son 4x4).

Campari, boisson sucreuse et désuète, a choisi Eva Mendès pour figurer douze fois dans des robes si laides qu'on les croirait dessinées par une autre rime en i, Roberto Cavalli, le couturier qui taille ses vêtements dans les rideaux de chez Roméo meubles.

La bombasse latina y est une meneuse d'hommes, tous à ses pieds. Dans la page d'octobre où elle est censée incarner Gepetto, je me demande si la créature chippendalesque qui la regarde a le paf qui pousse quand il dit des mensonges. Ce serait son seul intérêt. (La cage ci-dessus illustre mai, le mois où il faut impérativement mettre ses amours en cage pour éviter qu'ils ne fassent ce qui leur plaît, que ce soit boire plutôt du Martini, rouler en Pirelli ou séduire Rachida Dati.)

Rue Bricabrac, bdsm, Eva Mendes, domina
© Campari - Photo Marino Parisotto

Les spécialistes de la publicité apprécieront la bouteille bandante, à chaque fois mise en valeur comme une corde de chanvre dans le consommé. On sent que monsieur Campari veut en avoir pour ses euros. Size does matter, again.

tags technorati :


¶
L'oreille
Juke Boxabrac
¶
La peau
Présentation

presque moi
aller Si j'expose mon verso, c'est pour le plaisir d'être jouée. Le masochisme est mon moyen de transport amoureux. Même si parfois je pleure... c'est de vie qu'il s'agit. Et quand tu me fais mal, j'ai moins mal.

¶
Les mots
Flash-back
À lire
¶
L'oeil
Des images pas sages
www.flickr.com
Voici un module Flickr utilisant des photos publiques de Flickr comportant le(s) tag(s) bdsm. Cliquez ici pour créer votre module.
¶
Le cliquodrome
Agrégation
  • allerfil RSS 1.0

  • allerfil RSS Commentaires

  • allerfil Atom 0.3

  • allerfil Atom Commentaires

Meta
  • allerGet Firefox!

  • allerAction Mondiale Contre la Faim

  • allerCombattez les spams : Cliquez ici

  • allerEt la propriété intellectuelle, c'est du poulet ?

  • allerHalte au copillage !

Épistole

aller Si vous souhaitez m'écrire, il suffit d'ouvrir votre courrielleur préféré, et d'adresser le tout à b.ricabrac chez free, en france. (On a le brouilleur de robot qu'on peut, logiquement, les humains devraient décoder.)

¶
Les rubriques
Classement

Parse error: syntax error, unexpected T_STRING, expecting ')' in /mnt/116/sdb/f/6/blogue.bricabrac/dotclear/ecrire/tools/bbclone/var/access.php on line 4305