Rue Bricabrac

Résolution 9ème : prendre mon pied

SI je veux retrouver mon équilibre, c'est peut-être une question de chaussure. Et de posture.
J'arrête de marcher sur les pointes ou à côté de mes pompes.
Je ne fais plus de ronds de jambes.
Je ne leur tiens plus le mollet.
Je ne laisse pas mes chevilles enfler.
Personne ne me marche sur les pieds ni ne me coupe l'herbe sous.
Celui qui pense le contraire se fout le pied-de-biche dans l'oeil.

Rue Bricabrac, bdsm, ppied

Et si je ne prends pas mon pied, il arrivera bien assez vite à la hauteur de mon nez.

tags technorati :


Balance

Rue Bricabrac, bdsm, équilibre
D.R.

TOUT n'est qu'une question d'équilibre.

Ton sadisme, mon masochisme.
Ton masculin, mon féminin.
Ta main dure, ma peau douce.
Ton cuir noir, mon derme rouge.
Mon envie, ton désir.
Ma confiance, ta connivence.
Ma voracité, ta générosité.
Ma peur, ta rage.
Ton sourire, mes larmes.
Ta langue, mes doigts.
Tes orages, mes éclairs.
Tes dents, mes cris.
Mon abandon, ton inflexibilité.
Ma prière, tes refrains.
Mes luttes, tes réponses.
Mon amour, ton amour.

Alors, ce tout qui ne tient qu'à un fil est permis.

tags technorati :


Une table de publicité

LES escarpins passent à table, c'est un coup de Louboutin.

Rue Bricabrac, bdsm, chaussures
photo Peter Lippmann

Et du photographe Peter Lippmann célèbre autant pour ses natures vivantes ou mortes que ses nourritures terrestres.

Rue Bricabrac, bdsm, chaussures
photo Peter Lippmann

Ces natures n'ont de mortes que de nom, ces chaussures sont tout art.

Rue Bricabrac, bdsm, chaussures
photo Peter Lippmann

(Sur son site, Christian Louboutin est beaucoup plus farceur et animé.)



Les dessous des masques

Rue Bricabrac, bdsm, masques
photo Yannick Vigouroux

SOUS le masque, la licence est permise et c'est bien pour cela que le carnaval a toujours été un haut lieu de libertinage, sans pour cela avoir besoin de se rendre à Venise, celui de Bâle est tout aussi convenable, même si la cité des Doges est infiniment plus touristique. Kubrick l'a bien compris dans son dernier film ou capes et bauttas (qu'on me pardonne ce pluriel bien peu latin) unifient les touzeurs en scellant leur identité. Je est un autre, le grand rêve.

Justement, mardi dernier, j'ai rencontré une photo (c'est à dire évidemment un photographe). Dans sa série mascarade, chaque modèle choisit ce qu'elle masque. En général, dans l'univers fetish (chez Yannick Vigouroux, on l'aura noté, les bottes tiennent une place importante), on se voile le visage pour laisser apparaître le corps et le rendre, croit-on méconnaissable. Non point que ce dernier ne puisse se lire, mais sous les vêtements du quotidien, comme autant de dominos, il est anonyme sauf aux familiers.

J'aime que cette jeune femme regarde bien droit l'objectif, et que ce masque blanc cache son sexe sombre. Comme un pied de nez à l'habituelle représentation.
Quel serait le masque de mon choix ? Celui d'un homme ? Celui d'un chat ? Tenterai-je une courte robe en forme de masque au ras de bottes de mousquetaire, le visage nu de tout artifice ?

(Les amateurs l'auront noté, l'argentique, c'est bô.)



La police a du caractère

Rue Bricabrac, bdsm, stiletto
Dessin de Zummi

VOILÀ qui ferait de belles lettrines, mais dommage, cette police de caractères n'existe qu'à l'état de dessin, stilettos pour le show, talons hauts et chauds en guise de travaux d'école.

Alors, juste pour le plaisir des regarder sans pouvoir toucher, la cambrure exagérée d'une sandale pour J très sexy, la bride au vent pour un T droit comme un "i", une talon plus court pour un S mutin.

Enjoy !

tags technorati :


Une épine dans le pied

Si jamais le coussin ne suffisait pas à faire oublier toutes ces femmes en sneakers, baskets, charentaises et babouches, voici l'ultime objet branlatoire, le "it foot", le deux en un (non point deux pieds, mais ça existe aussi), le pied sans la tête, le talon sans l'estomac, le fetish réduit aux acquêts pour le footlover au taquet.

Quand prendre son pied équivaut à lui faire du rentre dedans. C'est plus du sexe, c'est du Devos. Le corps morcelé n'en a pas fini d'avoir des horizons qui déchantent. (Plus laid, ça va être coton.)

Rue Bricabrac, bdsm, fétichisme pieds
tags technorati :


Des shoes et des couleurs

TOUJOURS mollement occupée à chercher le fes-soeur, j'ai été abordée par un shoes fetish lover, qui sans se soucier de ma recherche, s'est tout de go enquis des qualités de mes souliers.

Sincère comme toujours, à sa demande sur la qualité de mes stilettos, au lieu de lui répondre que je tournais entre Prada quand j'étais fauchée, Jimmy Shoe quand j'étais branchée, et Manolo quand j'allais chercher du sex dans la city, j'ai avoué un fort faible pour une autre marque célèbre : Doc Martens.

Il a dû crier derrière son écran. Blêmir. Défaillir. Chercher ses sels. Se klaxonner au whisky/camomille pour oublier cette vision d'horreur. Il a eu une remarque très désobligeante. Quelque chose comme beurque, tue l'amour. Comme je ne voulais pas le laisser sur ce cauchemar, quand bien même je ne cherchais pas son amour, j'ai essayé de l'adoucir en lui confiant que parfois, tout de même, les jours de fête et de beau temps, je portais des Camper. Vaines paroles.

Alors, je dédie ce coussin à tous les fétichistes du pied qui vivent dans un monde où les femmes sont descendues de leurs talons aiguilles. On peut le mordre comme un oreiller, le traîner partout comme un doudou, y enfouir son nez et ses larmes de rage après avoir croisé une belle en bottes Aigle.

Rue Bricabrac, bdsm, fétichisme pieds
(Il n'échappera à personne qu'une paire de menottes s'est glissée parmi les shoes. Tout le sel de ce coussin aux couleurs un peu moches, mais tellement mode, taupe et vieux rose, est d'ailleurs dans cette signature fétichiste.)


¶
L'oreille
Juke Boxabrac
¶
La peau
Présentation

presque moi
aller Si j'expose mon verso, c'est pour le plaisir d'être jouée. Le masochisme est mon moyen de transport amoureux. Même si parfois je pleure... c'est de vie qu'il s'agit. Et quand tu me fais mal, j'ai moins mal.

¶
Les mots
Flash-back
À lire
¶
L'oeil
Des images pas sages
www.flickr.com
Voici un module Flickr utilisant des photos publiques de Flickr comportant le(s) tag(s) bdsm. Cliquez ici pour créer votre module.
¶
Le cliquodrome
Agrégation
  • allerfil RSS 1.0

  • allerfil RSS Commentaires

  • allerfil Atom 0.3

  • allerfil Atom Commentaires

Meta
  • allerGet Firefox!

  • allerAction Mondiale Contre la Faim

  • allerCombattez les spams : Cliquez ici

  • allerEt la propriété intellectuelle, c'est du poulet ?

  • allerHalte au copillage !

Épistole

aller Si vous souhaitez m'écrire, il suffit d'ouvrir votre courrielleur préféré, et d'adresser le tout à b.ricabrac chez free, en france. (On a le brouilleur de robot qu'on peut, logiquement, les humains devraient décoder.)

¶
Les rubriques
Classement

Parse error: syntax error, unexpected T_STRING, expecting ')' in /mnt/116/sdb/f/6/blogue.bricabrac/dotclear/ecrire/tools/bbclone/var/access.php on line 4305