Rue Bricabrac

Miscellanées liées de février

SANS nouvelles de XXXB, pas de livraison fin janvier, rien depuis trois semaines. Je m'inquiète. Alors, je trompe l'angoisse en musardant. Des lianes et du name dropping.

On peut désormais trouver, hors circuit mais sur le territoire national les films de Maria Beatty et de Monica Treut, et évidemment aussi des japonais sulfureux. De bien belles soirées en perspective.

Histoire de parfums dévoile 1740, ainsi nommé puisque date de naissance du marquis de Sade. Présenté comme un masculin (et en vente exclusive au Printemps de Paris où pas mal de parfums de niche ont trouvé un havre), il a sur la peau, en tout cas la mienne, une odeur de prune vieillie en fût de chêne et posée sur un fauteuil de cuir. Il se porte très bien au féminin. Mais si l'on préfère pour une domina, une rose pleine d'épines, enfin, d'épices, 1876, le parfum d'une épique dame de pique. C'est la date de naissance de Mata-Hari mais il ne tient pas ses promesses pimentées.

Après avoir habillé une machine à laver de satin rose bonbonnière, Chantal Thomass signe des meubles. Super inspirée, elle décline le laçage des corsets et les dentelles. Triste. Sauf une coiffeuse triolique. Ça me donne envie de peindre sur les portes d'immenses trous de serrure d'un beau noir mat. Ou de laque colorée.

Rue Bricabrac, bdsm, miscellanées

Beau portrait dans Libé de l'excellent Alex Taylor qui se confesse en livre. La journaliste le découvrir SM, "versant soumis" (sic), alors que sa "gayté"(resic) n'a jamais fait de doute. J'avais entendu le bel Alex en parler, de ce livre, avec une totale décomplexion et beaucoup de gaité. Ce qui change des bêlements de soumises en vente dans les librairies spécialisées ou pas.

Et Pierre Hardy fait des baskets, rien ne va plus (la nouvelle collection est peu inspirée) certaines sans talon (moins laides qu’avec, mais l'attendait-on sur ce terrain ?). Comme ça, on a tous les inconvénients, le talon qui coince entre deux pavés et la mocheté des sneakers. Le pire étant la botte tong en coloris gold.

Enfin, si l'on ne sait pas comment décorer son gourbi, on peut aller chercher de l'inspiration au bordel.



Cochonne pendue

Rue Bricabrac, bdsm, Chantal Thomass
Hilton McConnico

Au départ, il y avait un dessin mutin d'Hilton McConnico qui essayait de faire rimer glamour, puisque telle est cataloguée la lingerie très froufrou de Chantal Thomass, avec humour, une jeune femme faisant du trapèze sur une corde à linge, jusqu'à en perde son chapeau et montrer ses dessous, tandis que leurs jumeaux, sans personne dedans, sèchent à deux pinces à linge de là.
Sur le papier, il n'y a rien à dire, c'est plutôt primesautier, pas de quoi fouetter une chienne, fut-elle de garde.

Rue Bricabrac, bdsm, Chantal Thomass

À l'arrivée, ce "sans dessus dessous" n'est plus qu'une confusion entre signifiant et signifié, la femme ne valant pas mieux que ses dessous, pareillement attachée sur la corde, cochonne pendue aux cuisses écartées, plus même de robe, objet de consommation offert en pâture comme la parure.

Et votre culotte en dentelle, vous la prenez avec ou sans femme ?

 

(Merci à Serac)



Rince Cochon

Fêter l'anniversaire d'un dragon de bois un soir de réveillon chinois dans une débauche de plats sichuanais aussi gras que relevés et succulents, ça laisse forcément des traces, année du cochon de feu oblige.

Pour le feu, ma peau qui en a vu d'autres fait très bien disparaître les marques toute seule, mais pour les deux cochons gloutons, il faut voir rose.

Rue Bricabrac, bdsm, Chantal Thomass, cochon, rose

La mère Denis n'y retrouverait pas ses petits, dans ces deux Vedettes barbiesques tunées par Chantal Thomass, fidèle à elle même, liens corsets et rose forever. La première des deux machines n'existe qu'en un seul exemplaire mis aux enchères, la seconde est éditée en 300, pas un de plus.

La vraie paire de manches, c'est comment ne pas salir le satin damassé qui fait de cette machine à laver un meuble de boudoir (ou de pouffoir).

tags technorati :


Meuh

Rue Bricabrac, bdsm, Vach'art

En ces temps de célébration zodiacale des taureaux, les vaches sont entrées dans Paris, c'est Vach'art, une Cow Parade parigote traduite en françaoui.

Parfois, les mémètres à chiennes filent plus vaste la métaphore animale. Leur pute est une truie aux mammelles pendantes (éloge de la ptose), leur soumise a des pis plutôt que des seins (animale, on est mâle). Chacun son trip.

Est-ce pour eux que Chantal Thomass, sponsorisée, on se marre un brin, par Madame Figaro, a posé sa brouteuse en début d'avenue Montaigne, enrubannée de jarretières roses autour des cuissots et de la queue, et les pis pris dans un string (à ce sujet, elle n'est pas la première à culotter les ruminantes) finement dentelé.

C'est de l'art, pas du cochon, de la vache un peu follasse qui pâture le bitume sous le soleil et la lune, un clin d'oeil côté pile, une parmi 150 autres...



Le sm en dentelles

Rue Bricabrac, sextoys, bdsm

Décidément, je croyais en avoir fini avec le shopping et les dentelles, et ce sont eux qui me rattrapent.

Chantal, reine du froufrou sens dessous, n'allait pas laisser l'impératrice de la maille à l'envers coloniser seule les allées du sexe chic et coquin. Chez Sephora, dans le cadre de l'opération cadeaux et calembour "fête des voeux", trois objets made in Thomass sont de sortie. Et ça va décoiffer, foi de Sephora !

Rue Bricabrac, sextoys, bdsm

Rue Bricabrac, sextoys, bdsm

Honnêtement, c'est mignon comme tout, ces jarretières de poignet, mais je ne suis pas sûre qu'elles résistent de leur strass unique à la pression décuplée par la douleur d'une torturée pas encore dolente. Maintenant, pour le passage en premier flocon sm... Guess what, daaaaaahling, Paul-Emile m'a attachée hier soir, c'était diiiiiiivin, il faut que j'aille toutes affaires cessantes chez Gucci voir si je trouve les mêmes en cuir.

Rue Bricabrac, sextoys, bdsm

Chantal restera toujours Thomass, on le voit bien avec ce petit masque dors-bien en forme de soutien-gorge mini mimi. Sooooo lace, sooooo chiiiiiic. Je ne sais pas vraiment quel est l'effet d'un visage crispé et criant avec cette ravissante petite chose qui le barre d'une tempe à l'autre, sous les trempes, mais dans mon imagination, ça fait hiatus, hic et lol, morte de rire. Cela dit, le méfait accompli, pourquoi n'avoir pas décliné le concept et proposé la culotte assortie, déguisement undercover d'un bâillon boule ? Du culot, Chantal, du culot, n'oublie pas que tu as parlé de purs moments de folie (enfin, toi au as écrit purES, sans doute pensais-tu aux nuits de folie, et ça faisait trop Début de soirée, duo disco calamiteux). Le pur délire, on en est loin.

Rue Bricabrac, sextoys, bdsm

Troisième objet de la gamme, l'éventail plumes à caresses pour mettre "votre homme à vos pieds". Tu as raison, Sephora, mon voeu numéro 10, c'est bel et bien "Oser le scandale".
Où est mon Stillnox que je le fasse rosir devant tant d'audace ?

tags technorati :


¶
L'oreille
Juke Boxabrac
¶
La peau
Présentation

presque moi
aller Si j'expose mon verso, c'est pour le plaisir d'être jouée. Le masochisme est mon moyen de transport amoureux. Même si parfois je pleure... c'est de vie qu'il s'agit. Et quand tu me fais mal, j'ai moins mal.

¶
Les mots
Flash-back
À lire
¶
L'oeil
Des images pas sages
www.flickr.com
Voici un module Flickr utilisant des photos publiques de Flickr comportant le(s) tag(s) bdsm. Cliquez ici pour créer votre module.
¶
Le cliquodrome
Agrégation
  • allerfil RSS 1.0

  • allerfil RSS Commentaires

  • allerfil Atom 0.3

  • allerfil Atom Commentaires

Meta
  • allerGet Firefox!

  • allerAction Mondiale Contre la Faim

  • allerCombattez les spams : Cliquez ici

  • allerEt la propriété intellectuelle, c'est du poulet ?

  • allerHalte au copillage !

Épistole

aller Si vous souhaitez m'écrire, il suffit d'ouvrir votre courrielleur préféré, et d'adresser le tout à b.ricabrac chez free, en france. (On a le brouilleur de robot qu'on peut, logiquement, les humains devraient décoder.)

¶
Les rubriques
Classement

Parse error: syntax error, unexpected T_STRING, expecting ')' in /mnt/116/sdb/f/6/blogue.bricabrac/dotclear/ecrire/tools/bbclone/var/access.php on line 4305