Rue Bricabrac

Mois de la Photo : Jean-Paul Four

Rue Bricabrac, bdsm, Jean-Paul Four

Il est impossible, quand on a les yeux curieux d'images qui flattent le fétichisme bdsm d'ignorer le travail de Jean-Paul Four. Je ne connais, comme toute promeneuse voyeuse au porte-monnaie infibulé, que la partie libre d'accès de son travail. On me dit que du côté des galeries payantes, tout ça est moins glacé, et ce que l'on peut voir en échantillons laisse présager moins de douceur et plus de sel.

Rue Bricabrac, bdsm, Jean-Paul Four

Il y a quelque chose d'un défilé de monde ici. Avec ce côté glacé comme le papier, comme le blanc qui accompagne si bien le noir, comme la beauté hiératique des modèles. Ce n'est pas un défaut, c'est une manière de faire. Les photos de Jean-Paul Four sont un théâtre, on y trouve les lourds rideaux, des miroirs, des chandelles, des poupées, des anneaux et des tables comme des autels.

Rue Bricabrac, bdsm, Jean-Paul Four

Soigneusement posées, ombrées, étirées, talonnées (une partie du site est consacrée aux shoes et à rien d'autre), ses femmes sont presque statufiées, même les pony-girl ont des corps d'amazones, figées dans des corsets, des menottes, des bondages. J'aime particulièrement toutes celles où le déséquilibre de la position est patent. Un front, un genou, et rien d'autre. Les cheveux se mélangent aux cordes, les serre-tailles aux colliers. Comme des bibelots vivants, comme un arrêt du temps. L'objectif, comme une baguette magique, les a épinglées pour l'éternité, offertes, vaincues, tourmentées. Et si calmes en même temps. La tempête est ailleurs, avec le mouvement, hors champ ou dans son propre imaginaire.

Pour les (a)mateurs qui ne craignent pas les regards indiscrets, quelques fonds d'écran délicatement explicites et délictueusement artistiques sont en libre-accès...

tags technorati :


On mème toujours

Bon, on m'a encore refilé une maladie contagieuse. Comme on me ferait une fleur. Comme je suis bonne fille, je m'exécute.

Rue Bricabrac, bdsm, mème
photo couleurs gm

Attrapez le livre le plus proche, allez à la page 18 et écrivez la 4ème ligne :
agonir, v. tr. = insulter. Elle m'a agoni d'inventives. Ne pas confondre avec agoniser. (Le pluriel de bric-à-brac, Irène Nouailhac chez Points)

Sans vérifier, quelle heure est-il ?
17h15

Vérifiez :
17h26

Que portez-vous ?
En haut, un haut, et en bas, pas de bas. D'ailleurs, je commence à avoir un peu froid.

Avant de répondre à ce questionnaire, que regardiez-vous ?
Mon chat, qui me tire par la manche parce que cette andouille n'a pas compris que c'est l'heure d'hiver, et que le frichti n'est pas avant 19 heures (GMT+1)

Quel bruit entendez-vous à part celui de l’ordinateur ?
Des verbiers et autres mésanges. Le slam de Grands Corps Malade. Et mon ordinateur ne fait aucun bruit.

Quand êtes-vous sorti la dernière fois, qu’avez-vous fait ?
Il y a peu de temps, pour me faire égaliser les cheveux, je commençais à ressembler à un yorkshire, le noeunoeud en moins.

Avez vous rêvé cette nuit ?
Oui. C'était assez compliqué. J'étais dans unjury de thèse, je suis partie (avant les délibérations ?) puis quand j'ai voulu revenir, je ne savais plus où c'était.J'ai eu du mal à trouver un taxi, mais finalement, un s'est arrêté. Je me suis assise à l'avant, deux hommes étaient à l'arrière, peu avant l'arrivée, une infirmière nous a collé une femme enceinte qui n'arrivait pas à entrer. J'ai appelé le jules de la thésarde, il m'a dit que j'étais tout près. Je me suis réveillée.

Quand avez-vous ri la dernière fois ?
Hier soir, avec la fine fleur de mes meilleurs amis.

Qu’y a-t-il sur les murs de la pièce où vous êtes ?
Je ne mets jamais rien d'autre aux murs que de la peinture blanche, éventuellement un peu crépie.

Si vous deveniez multimillionnaire dans la nuit,  quelle est la première chose que vous achèteriez ?
Un grand appartement sur les toits de Paris avec jardin suspendu.

Quel est le dernier film que vous avez vu ?
Le labyrinthe de Pan de Guillermo del Toro

Avez-vous vu quelque chose d’étrange aujourd’hui ?
A part le dieu Pan ? Un coiffeur qui portait des "lunettes de repos".

Que pensez-vous de ce questionnaire ?
Rien de chez rien. Il a déjà fait quinze fois le tour de la toile.

Dites-nous quelque chose de vous que nous ne savons pas encore
J'ai un mauvais fond. Ah non, ça c'est de notoriété publique. J'adore les escalopes pannées.

Quel serait le prénom de votre enfant si c’était une fille ?
Les enfants ne sont pas une option. Mais si je devais choisir mon prénom, ce serait Zoé.

Quel serait le prénom de votre enfant si c’était un garçon ?
Même restriction que ci-dessus. Mais j'aimerais un jour rencontrer un homme prénommé Stanislas.

Avez-vous déjà pensé vivre à l’étranger ?
Oui, mais j'étais sous l'influence de substances psychotropes. Ca allait de Montréal à Zanzibar en passant par Dublin.

Que voudriez-vous que Dieu vous dise lorsque vous franchirez les portes du paradis ?
Qui ça ? Dieu ou diable, grand architecte ou Pan, j'ai un peu de mal, comme avec les enfants. Mais bon, si c'était aujourd'hui, la mort, et s'il y avait une portière, j'imagine assez bien un truc genre ça c'est Palace : "Le lit est fait, vous pouvez aller vous allonger."

Si vous pouviez changer quelque chose dans le monde en dehors de la culpabilité et la politique,  que changeriez-vous ?
(J'imagine que l'économie, ça fait partie de la politique ?) Des nuages multicolores pour qu'on puisse enfin reconnaître les cumulus (jaune d'or), les nimbus (lilas), les stratus (vert de véronèse)...

Aimez-vous danser ?
Oui, énormément, mais je le fais encore plus mal que je ne chante.

Georges Bush ?
Ha la la , les questionnaires traduits de l'amerloque. On pourrait le remplacer par Sarkozy !

Quelle est la dernière chose que vous ayez regardée à la télévision ?
Les guignols hier soir tard, ou plus justement ce matin. Manque de bol, je me suis endormie.

Quelles sont les quatre personnes qui doivent prendre le relais sur leur blog ?
Comme j'aime briser les chaînes, en voici quatre qui n'ont pas de blog : Amandier, Azrael, Belino, Dominamant.
Et toc !
Maintenant, s'il y en a qui tiennent vraiment à ce livrer à ce jeu, te absolvo, ils peuvent se réclamer de moi.

tags technorati :


¶
L'oreille
Juke Boxabrac
¶
La peau
Présentation

presque moi
aller Si j'expose mon verso, c'est pour le plaisir d'être jouée. Le masochisme est mon moyen de transport amoureux. Même si parfois je pleure... c'est de vie qu'il s'agit. Et quand tu me fais mal, j'ai moins mal.

¶
Les mots
Flash-back
À lire
¶
L'oeil
Des images pas sages
www.flickr.com
Voici un module Flickr utilisant des photos publiques de Flickr comportant le(s) tag(s) bdsm. Cliquez ici pour créer votre module.
¶
Le cliquodrome
Agrégation
  • allerfil RSS 1.0

  • allerfil RSS Commentaires

  • allerfil Atom 0.3

  • allerfil Atom Commentaires

Meta
  • allerGet Firefox!

  • allerAction Mondiale Contre la Faim

  • allerCombattez les spams : Cliquez ici

  • allerEt la propriété intellectuelle, c'est du poulet ?

  • allerHalte au copillage !

Épistole

aller Si vous souhaitez m'écrire, il suffit d'ouvrir votre courrielleur préféré, et d'adresser le tout à b.ricabrac chez free, en france. (On a le brouilleur de robot qu'on peut, logiquement, les humains devraient décoder.)

¶
Les rubriques
Classement