Rue Bricabrac, bdsm, été, chaleur
photo Jim Duvall

Que chaque pouce de ma peau soit comme une corde, pincée ou frappée. Que chacune de ces petites parcelles sensibles soit sonore. Musique des soupirs ou des points d'orgues, des cris et des râles. Au musicien d'écrire sa partition sur ma chair. A moi de la servir sans fausse note. Je veux solfier tes tourments, chanter tes tortures a carnella.
Joue-moi, s'il te plaît !

tags technorati :